Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Le lecteur me pardonnera de sortir de ma ligne éditoriale favorite pour m'engager dans la lutte contre la menace éolienne qui pèse sur la région de Tronçais et sur le canton de Charenton. Appâtés par de juteuses promesses, certains élus locaux ont entrepris des démarches auprès de sociétés industrielles pour faire élever sur le territoire de leur commune des éoliennes géantes de près de 150 mètres de hauteur, attendant des dividendes mirifiques pour la trésorerie communale. 

Le constat est hélas sans appel. Beaucoup de ces élus sont sous-informés sur les conséquences attendues de leurs initiatives, et d'évidence s'engagent dans une politique hasardeuse, au nom (légitime) du bien-être de leur commune et de leurs administrés. Certains confondent le principe de l'éolien (énergie d'avenir, propre et renouvelable) avec la réalité de l'éolien industriel (à but uniquement spéculatif et totalement dans le mépris de la qualité de vie des riverains et de la pérennité des paysages).

La multiplication des associations et collectifs hostiles aux projets éoliens, des actions en justice contre les promoteurs et même, dans des cas extrêmes, des actes délictueux contre les installations sont autant de signaux qui doivent engager les conseils municipaux à réfléchir et à s'informer plus complètement sur l'avenir probable que les parcs éoliens réservent à leur environnement humain, paysager et économique.

Je n'ai pas la compétence technique et scientifique pour discuter de la validité des éoliennes elles-mêmes, mais, natif du Berry du Sud et ayant passé une bonne partie de ma vie à protéger et valoriser ma région, il me semble important, à un moment aussi décisif, de m'engager, avec mes armes d'historien et de géographe, contre l'absurdité que représente la construction de dispositifs industriels lourds dans un environnement rural et forestier.

Le Berry du Sud et le Bourbonnais sont des régions traditionnellement de moulins à eau et pas à vent. Tous les moulins repérés dans les chartes médiévales et sur les cartes anciennes, comme celle de Cassini, sont construits sur des cours d'eau. Les exceptions sont en nombre négligeable. Un pays de bocage et de bois freine la force du vent, ainsi qu'on a pu le constater à la suite des tempêtes de l'hiver 1999. Comme les premiers résultats du mât de mesure de l'Etelon l'ont confirmé, les vents sont trop faibles dans le secteur. 

L'impact sur le paysage est catastrophique. Une éolienne, dispositif muni d'un flash diurne et d'une balise rouge nocturne, en mouvement continu est visible à des dizaines de kilomètres, et attire mécaniquement le regard. Plus on s'en éloigne, plus les reliefs s'estompent et plus les éoliennes deviennent visibles. L'effet est encore plus désastreux à partir de l'automne, à la chute des feuilles. Notre région, en dehors des ressources de l'agriculture et des services tertiaires, n'a que ses paysages à proposer aux touristes et randonneurs. Il est inadmissible de miter des horizons jusque là en grande partie préservés aux seuls prétextes de produire de l'énergie (dans un pays qui est en surproduction électrique) et de récolter de la taxe professionnelle (qui représente autant de subventions perdues pour les commune par effet compensatoire). Je rappelle qu'une partie de notre patrimoine historique s'inscrit dans des cadres paysagers. Imaginez un château comme celui d'Ainay-le-Vieil avec un arrière plan gâté par des éoliennes....

Le bassin du Cher est une zone de migration de nombreuses espèces d'oiseaux: grues, hirondelles, cigognes, balbuzards... Certains volent à hauteur des pales des machines. Il serait souhaitable que les promoteurs de parcs éoliens lèvent parfois les yeux vers le ciel.

La dispersion attendue des installations élargit considérablement la capacité de nuisances des infrasons émis par les génératrices d'électricité. Je ne souhaite ni pour mes proches ni pour moi-même souffrir pendant un minimum de 20 années de maux de tête, de nausées ou de vertiges au prétexte qu'il faut faire rentrer de l'argent dans la caisse des communes.

Je crains en outre un appauvrissement financier et humain de la région dans laquelle je vis et je travaille. En plus de la perte de valeur des propriétés foncières et agricoles, il est à craindre que des migrants hésitent à venir se fixer dans un paysage défiguré par les parcs éoliens. Il est indigne que les sociétés industrielles cherchent à profiter du sous-développement économique, donc, à un moment ou un autre, humain, qui pèse sur des régions rurales comme la notre, pour chercher à s'implanter, avec l'assurance de trouver face à eux trop peu d'opposants pour les contrer (mauvais calcul en ce qui concerne le pays de Tronçais, qui a prouvé en quelques semaines sa capacité à réagir et à se défendre) et assez de pauvreté pour passer pour les bienvenus.

A une autre échelle enfin, je souhaiterais, mais ceci n'est qu'un vœu pieux, que la contribution qu'EDF m'oblige à verser par prélèvement sur mes factures d'électricité au titre du développement durable serve non pas à engraisser les spéculateurs mais à rétribuer des chercheurs sur le micro-éolien domestique et le solaire qui me semblent plus être conformes à ma vision de l'avenir de l'énergie que ces éoliennes géantes nuisibles et coûteuses.

      

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : L'âne Grand Noir du Berry
  • L'âne Grand Noir du Berry
  • : blog dédié à l'âne Grand Noir du Berry, publié par un éleveur du Centre de la France. Culture, histoire, conseils, vente d'ânes, reproduction
  • Contact

Visiteurs


  31838 visites au 15 mars 2015

Merci de votre intérêt pour le Grand Noir!

Rechercher

géographie des visiteurs

Archives

NON aux éoliennes géantes

Non aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles sur les communes en Boischaut!
Visitez le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

Texte Libre

Free Leonard Peltier

 

 

arton53

 

 

If you are american citizen, please, help us to set Leonard Peltier free. This american-indian, member of American Indian Movement, is in jail since 1976. Many people and I believe this man is not a criminal, but a political prisonner, the oldest in the world.
If you believe in Justice, ask, if you can, your local politicians to listen to our call.
Check and share this link:

 

leonard peltier

 

Thancks a lot.

Catégories